Conseils pour voyager moins cher

« Voyager coûte cher » c’est ce que j’entends souvent, et pourtant en général j’utilise moins d’argent quand je suis sur la route qu’en restant chez moi… Pourquoi ? Tout simplement parce que rester sur place engraisse physiquement et mentalement. Ce que je veux dire, c’est que vous avez plus de besoins que nécessaires. Sur la route vous vous contentez de ce que vous avez, et c’est ce qui vous fera économiser grandement.

Voilà mes petits conseils pour voyager pas cher, et vous verrez, c’est tout simplement du bon sens…

L’hébergement:
Sur la route et selon les pays, essayez d’entrer en contact avec les gens. Vous verrez que très souvent ils vous inviteront à manger et à dormir. Sinon il y a toujours la solution de la tente qui vous permettra d’économiser. En ville bien sûr évitez tout ce qui est hôtel touristique à quinze mille étoiles et préférez ce qu’on appelle des hostels, plus connus sous le nom d’auberge de jeunesse. Mais il y a encore moins cher, j’ai nommé les hôtels miteux… Alors oui vous n’aurez pas tout le confort, mais vous paierez deux fois moins que dans les hostels, et puis vous n’êtes pas là pour vivre dans votre hôtel, mais juste pour y dormir, donc à vous de voir…

L’alimentation:
Pour se nourrir à moindre frais il n’y a pas de secret, évitez les restaurants et privilégiez les « food street » (stand de rue) ou alors comme toujours suivez les locaux… Eux seuls ont le secret des restaurants traditionnels pas chers, et souvent vous serez étonné par la qualité…

Le transport:
Suivre les touristes dans les bus climatisés et autres trains en première classe ? C’est pas top… Prenez plutôt exemple sur les locaux, leurs moyens de transport sont certes beaucoup moins confortables, mais bien plus abordables en terme de tarif… Un exemple au Népal : si vous choisissez de prendre les bus utilisés par les Népalais, vous ne paierez que 20 centimes, où vous alliez dans le pays…

Pour résumer vous l’aurez compris : fuyez les touristes, et partez à la rencontre des locaux. Après tout vous êtes là pour cela non ?

Je finirai par une citation de Théophile Gautier : «Ce qui constitue le plaisir du voyageur, c’est l’obstacle, la fatigue, le péril même. Quel agrément peut avoir une excursion où l’on est toujours sûr d’arriver, de trouver des chevaux prêts, un lit moelleux, un excellent souper et toutes les aisances dont on peut jouir chez soi ? Un des grands malheurs de la vie moderne, c’est le manque d’imprévu, l’absence d’aventures.»

Please be a traveler not a tourist!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s