The persian experience – partie 1

Vidéo de ce voyage ici!

Une voiture me dépose à cinq kilomètres de la frontière, au milieu de nulle part, par chance la première voiture qui passe s’arrête et m’embarque après seulement quelques minutes d’attente et cette fois-ci directement pour le poste de douane. Après la vérification de mon visa, la prise d’empreinte et les quelques recommandations d’usages, me voilà enfin en Iran.

J’échange quelques euros contre des Rials, plusieurs chauffeurs de bus me proposent leurs services et je peine à leur expliquer que je voyage en stop, à vrai dire ils comprennent pas du tout ce que je veux faire…

Ahkmad finit par m’embarquer dans son camion, il va à Takestan, à seulement deux cents kilomètres de Téhéran, ça m’avance de près de mille kilomètres, autant dire un sacré coup de chance!

On passe Orumiyeh assez rapidement, on longe le grand lac salé à l’eau couleur cuivre et aux berges couleur blanche, puis on traverse les derniers marais et pour finir on arrive dans les grandes étendu asséché par le soleil de plomb. Le paysage c’est transformé en grand désert plat sur des kilomètres et des kilomètres, je n’arrive plus à décoller mes yeux de l’horizon qui me parait si loin…

IMGP2004

Au soleil couchant les premières lumières de Tabriz nous font face, on s’arrête deux cent kilomètres après cette ville pour une pause dodo. On reprend la route vers trois heures et à huit heures Ahkmad me dépose à une sortie d’autoroute ou je peux reprendre le stop. Dix minutes après je suis repris et mon chauffeur me dépose au péage de Qazvin. C’est un peu plus galère pour le stop car ce péage sert aussi d’arrêt de bus et de marché, autant dire que c’est un gros bordel! Après plusieurs dizaines de minutes d’attente un homme s’arrête et m’embarque directement pur Téhéran. Je ne suis jamais monté avec une personne aussi froide et désagréable que lui, c’est simple, c’est impossible d’essayer de lancer une conversation puisqu’il ne veut tout simplement pas parler, je ne comprends pas vraiment pourquoi il m’a embarqué… Arrivée à Téhéran il m’annonce qu’il faut que je paye, forcément je lui dis non, et tout de suite il se met à gueuler, forcément les gens commencent à s’arrêter et regarder ce qu’il ce passe. Je n’aime vraiment pas la tournure que ça prend, je finis par lui lâcher l’équivalent de quatre euros, mais il en demande encore, là s’en est trop je me barre il a qu’à continuer à hurler tout seul.

Me voilà dans la capitale iranienne, plus qu’à prendre le bus pour le centre-ville pour trouver un endroit ou dormir. Premier problème. Tous les panneaux sont en farci, l’écriture perse, heureusement un homme m’aide à trouver mon chemin et me guide vers un hôtel pas cher, à parement il n’y a pas d’auberge de jeunesse … Je me retrouve dans un hôtel à presque vingt euros la nuit. Je prends une nuit, je pose mes affaires et vais directement a un cybercafé pour trouver un hôtel moins cher première mauvaise nouvelle je n’en trouve pas, deuxième mauvaise nouvelle internet est hyper contrôlé, c’est à peine si j’arrive à envoyer un mail à ma famille.

IMGP2030

IMGP2051

IMGP2064

IMGP2088

IMGP2121 IMGP2140

IMGP2033

IMGP2035

IMGP2100

IMGP2072-3 IMGP2036-2 IMGP2133 IMGP2131 IMGP2125

Après une bonne journée à flâner dans la ville je rentre dormir à l’hôtel.

Le lendemain je rencontre Bahram dans un parc de la ville, il est professeur d’anglais, ça aide pour la communication. Il décide de m’aider et à vrai dire j’en ai bien besoin. Cette ville est complètement folle, le code de la route n’est par exemple jamais respecté, les passages piétons ne sont pas respectés par personne, et je ne parle même pas des motos qui semblent être prioritaires partout même sur les trottoirs. En gros en tant que piéton il faut faire super attention partout et tout le temps.

Bahram me trouva un hôtel beaucoup moi cher tout de suite, le Bahr Khazar hostel, il m’aida à m’installer et il rentra chez lui, on se reverra demain pour qu’il me fasse découvrir la ville.

À dix heures je rejoins Bahram à la sortie du métro, puis direction le souk pour découvrir toutes les spécialités iraniennes. Ensuite directions les parcs et jardins, ce sont de vrai bol d’air dans cette ville surpeuplée, et puis de toute façon on est vendredi et dans les pays musulmans tout est fermé.

Le lendemain midi je suis invité à manger avec lui et ses colocataires dans leur appartement, rien de mieux pour découvrir une culture. Pendant tout le repas, pris à même le tapis, c’est eux qui me posent le plus de questions et toutes tournent autour des relations sexuelles que nous avons en occident, il faut dire qu’ici ils pensent presque tous qu’on mène une vie de débauche rythmée par le sexe, enfin c’est ce que leur dise leur média, et à vrai dire c’est quand même super gênant comme conversation…

Après un bon repas et une bonne chicha, je les laisse entre eux et je vais trainer un peu seul en ville, et après m’être un peu perdu partout je rentre à mon hôtel me reposer avant de ressortir pour manger un bout.

Le lendemain je vais faire des photos vers le monument Azadi (liberté en farci), J’avais promis de le faire pour une amie. J’ais à peine sortis mon trépied et mon appareil que deux hommes en moto me tombe dessus et me pose un tas de questions, je comprends tout de suite que c’est la police du régime, Bahram m’avais mis en garde contre eux. Ils finissent par partirent, mais reviennent à la charge quelques minutes après pour me dire que je n’ais finalement pas le droit de prendre de photo. J’hallucine complètement, tout autour de moi il y a plein de touristes qui prennent le monument en photo, mais moi je n’ais pas le droit… je le leur dits, mais rien à faire, je ne cherche pas trop l’embrouille non plus et je retourne vers le centre-ville, une fois que je me suis éloigné un peu je prends quand même vite fait la photo pour mon amie et je rentre à l’hôtel, je dois préparer mon départ pour demain.

IMGP2151

Direction le sud du pays…

Vidéo de ce voyage ici!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s