La route du retour

Vidéo de ce voyage ici!

 

Il est temps de repartir, de rentrer chez moi. plutôt que de faire la même route en sens inverse, autant prendre un autre chemin. Direction la Finlande, puis l’est de l’Europe…

 

Le départ de l’île de Mageroya est très difficile pour les mêmes raisons qui font que c’est difficile d’y arriver, peu d’habitants et beaucoup de touristes, au bout de la première journée j’arrive à descendre de deux cents kilomètres vers le sud et le but est d’arriver en Laponie (Finlande) le lendemain. Tout se passe comme prévu à midi j’arrive à la frontière après le pique-nique intéressant, en discussion, avec deux prostitués Estonienne, intéressant puisque peu banal, ce sont des personnes à la vie radicalement opposée à la notre!

La Finlande:

Me voila donc dans le pays du père Noël, et j’ai un point de chute dans la capitale, Helsinski, quelques mois plus tôt en Slovénie, j’avais rencontré une Finlandaise Sophie, qui m’avait proposé de m’héberger si je passais dans sont pays. Je réussis à traverser tout le pays en quatres jours en passant donc par la Laponie, par la maison du père Noël qui se trouve à la limite du cercle polaire finlandais, et pour finir la région des grands lacs qui se trouve plus dans le sud. Le camping est plutôt agréable tout le long de la route, puisque j’ai un grand soleil qui me suis, le seul problème c’est que les immenses moustiques aussi! dans le Grand Nord c’est une véritablement invasion, ils sont 2 à 3 fois plus gros que ceux de chez nous et ils sont surtout beaucoup plus agressifs! il faut vraiment ce dépêcher de monter sa tente puisque des essaims entiers vous saute dessus violemment et sans arrêt, ensuite il faut ce jeter dans sa tente et s’enfermer pour ne plus repartir avant le petit jour.
Je reste une semaine chez mon amie Sophie, une semaine à découvrir à pied et à vélo la ville, on passe aussi quelques soirées chez ses amis, qui parle presque tous très bien le français, ils sont vraiment impressionnant la dessus les finlandais, ils sont vraiment très fort en ce qui concerne les langues et les études en général, pourtant il ne commence l’école qu’à huit ans!
La ville est très belle, mais pas très riche niveau architecture, mais c’est une ville quand même très intéressante. On y sent l’influence très forte de la Russie due à la proximité de ce pays.
Après cette semaine bien remplie, je reprends la route, enfin là, c’est plutôt la mer. Direction Tallinn, en Estonie, pour cela il faut traverser la mer Baltique, en tout 3 heures de traverser sur le navire Eckero.
Voila je quitte la Scandinavie et en mêmes temps le Grand Nord, la nuit commence à revenir…

Les Pays Baltes:

C’est étrange de revoir la nuit bien noire, cela fait bien trois semaines que je ne l’avais pas vue et cela me remplit de joie, je me sens bien sur la route, et les pays baltes me semblaient être des pays formidables, de plus l’auto-stop marche magnifiquement bien. Seul l’argent commence vraiment à manquer…
Je passe quand même trois jours dans chaque capitale des pays baltiques, tout d’abord Tallinn en Estonie, c’est une ville extrêmement médiévale, même les gens travaillant dans la vieille ville sont en costume d’époque.

Ensuite il y a Riga capital de la Lettonie, la ville est déjà beaucoup plus grande, plus touristique, c’est toujours très médiéval, mais beaucoup plus développé avec aussi beaucoup de traces du régime communiste. C’est dans cette ville que je rencontre deux Françaises en rond trip depuis Paris, elles ont fait toute la route en seulement deux semaines d’auto-stop, sachant qu’elles se sont souvent arrêter chez des amis sur la route, c’est une jolie performance. 
La veille de nos départs respectifs, on prend une bonne petite cuite à l’alcool local dans un petit bar de la ville, et en partant elles embarquent en souvenir la télé, je vous rassure c’était une toute petite télé portable venant surement de l’URSS, sortie tout droit des années 70, elle était vraiment kitch et facile à prendre sans que ça se voie. Vous pouvez imaginer la soirée!

Le troisième pays est la Lituanie, dont la capitale est Vilnius. Cette ville est certainement la plus typique des trois capitales, c’est aussi la plus pauvre, et il y a aussi plus de traces de la religion orthodoxes.

C’est donc ici que fini ma route dans les pays baltes, il faut vraiment que j’y retourne un jour, j’ai adoré le contact facile avec les gens, les paysages sauvages des campagnes et les villes sortant tout droit d’un autre temps. C’est magique.

La Pologne:

Witami w polska!
Welcom to poland!
Bienvenu en Pologne!

Me voila donc en Pologne et on peut dire que la chance est avec moi, un jeune couple s’arrête et m’embarque, il s’arrête peu après la frontière dans un parc naturel, mais le lendemain ils vont jusqu’à Varsovie, la capitale. Ils me proposent donc de passer la soirée avec eux et de repartir le lendemain ensemble, ce que j’accepte bien sûr.
Après une bonne petite nuit dans le parc de Wigry, ont reprend la route, ils me proposent de s’arrêter dans un restaurant, et ils veulent à tout pris me faire gouter des plats locaux, ne me demander pas je ne me souviens plus des noms! vraiment très très sympathique ce bout de route partagé!

Le soir arrivé ils me déposent un peu après Varsovie, pour que je puisse facilement reprendre la route pour Cracovie. Je réussis mêmes à faire encore un bout de route avant que la nuit ne tombe pleinement, j’arrive en plein milieu de nulle part, au bord de l’autoroute sans aucune voiture ne rentrant dessus, grosse galère, mais je verrai sa demain pour l’instant on monte la tente dans un petit coin et dodo…

Quand je vous dis qu’il n’y a personne à rentrer sur l’autoroute, ce n’est vraiment personne, au bout de deux heures à attendre, un homme s’arrête et me dis: « descend direct sur l’autoroute, ça marche comme ça en Pologne! »
Bon bas allons-y! effectivement au bout de dix minutes une voiture s’arrête comme un fou au milieu de la route et m’embarque, il va direct à Cracovie, donc là ou je vais, à environ 300km de là ou j’étais, parfais! tellement sympathique qu’il me trouve mêmes un appartement ou dormir.
C’est donc parti pour trois jours dans la magnifique ville de Cracovie.

Après cette ville je prends la direction d’un endroit que je pense important à voire et qui se trouve sur ma route pour la République-Tchèque. Je parle bien sûr d’Auschwitz-Birkenau, le camp de concentration de la Seconde Guerre.

Une drôle d’atmosphère de dégage de ce lieu, on sent très bien qu’ici à eu lieux une abomination. Auschwitz a été transformé en musée de la Shoah, quant à Birkenau ce n’est rien d’autre qu’un immense camp d’extermination laissé presque tel quelle. Ces deux camps se trouvent à quatre kilomètres l’un de l’autre…

On ne peut pas se rendre compte de tout ce qui c’est passé sans avoir été voire les vestiges de ce génocide!

La République-Tchèque:

Après ce passage un peu déprimant, mais très intéressant je reprends la route pour la République-Tchèque qui ne se trouve qu’à deux cent kilomètres, alors go… République tchèque me voila!!!

Le soir même de mon départ, je me retrouve à Olomouc, le petit Prague. C’est une très belle ville et je décide de prendre une petite chambre dans une auberge de jeunesse, ça sera le « Poet’s corner ». Le lendemain en trainant dans la ville, enfin plutôt à la terrasse d’un bar à siroter une bonne bière, je rencontre Honza, qui après avoir discuté un bon moment, m’offre sont appartement pour la semaine, lui irait dormir chez sa copine. C’est donc entendu je passe la semaine avec lui et j’en profiterai pour me reposer, j’en ai bien besoin. La température ici est de quarante degrés, autant vous dire qu’avec la route je suis exténué!

Après une bonne semaine bien reposante, je reprends la route avec un nouveau sac puisque le mien m’a lâché et il était irréparable, je ne l’avais pas payé bien cher en Roumanie à l’époque et il avait fait son temps.)

La Slovaquie:

Aller partons pour la Slovaquie maintenant. Le soir je suis arrivé malgré les nombreux détours dans la campagne. J’ai passé les montagnes et je suis à Martin, ou je dors dans un champ en pleine campagne, pour ne pas changer… Le lendemain je reprends la route vers le sud en direction de la Hongrie. Les températures continues à êtres de plus en plus chauds, arrivé à la frontière il fait quarante-deux degrés!

La Hongrie:

Dure, dure, dure…. Mais voilà la Hongrie, plus que le Danube à franchir, encore une fois, ce fleuve est partout. Je dors au bord histoire de me ressourcer après cette dur journée!

L’argent commence vraiment à me manquer, j’accélère donc un peu le rythme pour rentrer, je ne mets qu’une journée à traverser la Hongrie, malgré qu’il est difficile de poucer ici. Je mets presque toute la journée pour faire cinquante kilomètres et à la fin de la journée à bout de nerfs à cause de l’attente et de la chaleur insupportable, je suis embarqué par un poids lourd qui allait en Autriche, youhou, la chance reviens!!!!

L’Autriche:

Le soir même je dors dans un champ, mais cette fois-ci dans une zone commerciale. Je voulais à tout pris éviter Vienne et me diriger plus vers le sud du pays pour voire les montagnes et remonter ensuite sur Salzburg et Munich en Allemagne. Le lendemain je passe de trente degrés à seulement dix, avec une pluie permanente, ha gla gla, les montagnes étaient là, leur folklore aussi! Il y a des hommes et des femmes habillées en Bavarois partout, c’est plutôt drôle, mais l’auto-stop devient assez dur et il vaut mieux s’armer de patience. Passer par le sud n’était pas la meilleure des idées, mais la route est bien plus belle que l’autoroute qui traverse le pays plus au nord.

L’Allemagne et la France:

En trois jours j’ai parcouru toute la route pour atteindre l’Allemagne, à partir de la tout allai êtres plus simple, puisque l’auto-stop marche plutôt bien dans ce pays, en une journée je suis arrivé à Strasbourg en France.

Voila je suis rentré chez moi le 5 septembre 2011…

Mon tour d’Europe est fini, après 22000km de route en 7 mois.

Je repartirai, très vite je l’espère…

 

Vidéo de ce voyage ici!

 

Un avis, une question, poste un commentaire juste en dessous! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s